Je suis de vous

Ce texte est finaliste de la troisième édition du Prix International de Poésie L.S.Senghor.

Ne me regardez pas comme la grêle après la neige
Je suis de vous
Une infime vous
Et nulle part où aller sans vous emporter
En moi autour de mes peurs
Par delà mes souvenirs broyés entre vos dents
Ne me regardez pas comme la pluie sur le désert
Larme du ciel supplié
Ma chair a le goût de vos lois
Mes yeux ressemblent à votre horizon
Et je suis de vous pareille
En mille morceaux comme vous
Éparpillée sur la route du talion
Regardez moi cueillir les épines de l’amer
De mes mains nouées aux vôtres
Par le sceau des secrets
Mon dos sous vos jougs lacéré
Se lapide lui-même du péché
Et nulle part où aller sans vous emporter
En moi autour de mon cœur
Par delà mes espoirs
De balbutiements en finitude
Je suis de vous
Rien que de vous
Aimez ce qui est vous
Étrange et étranger
Qui sent l’odeur des vents millénaires et d’autrui
Emportez moi chez vous
Ce sera toujours chez moi
Ouvrez moi
Ouvrez vos yeux à ma nuit fatiguée
A mes jours sans raison
A mes heures sacrifiées
Égrenez les prénoms
Vous reconnaîtrez le mien
Parmi les livres empilés
Le livre de l’arbre vous le dira
Je suis de vous
Une infime vous
Et nulle part où aller sans vous pleurer
De toute mon absence
Mon bâton et ma boussole
Pleureront sur vos tombes
Quand ils trouveront mon nom
Sous les vôtres
Ouvrez moi
Ouvrez vos mains au retour des vagues
Qui vous confieront tous les exils
De vous
Ouvrez le vent et les nuages
Aux étoiles brisées
Contre vos remparts obscurs
Laissez passer la brume de l’instant
Laisser passer la rosée de demain
Ouvrez moi.

© Amina MEKAHLI. De toute mon absence.

*

Note de l’auteur

“Je suis de vous” est la traduction littérale de l’expression en arabe “انني منكم” une expression qui accompagnait le salut des voyageurs, pour faire les présentations préliminaires, “Je suis de vous” ainsi rassure, et ouvre le dialogue sur les origines et les appartenances. Cette expression aujourd’hui est devenue dans l’algérien dialectal “Tawa3na” “توعنا” littéralement “C’est à nous”. Pour présenter un nouveau venu dans un groupe, une famille, une société, dire celui-là “Tawa3na” est le code de confiance et d’intégration au sein du cercle. Le vous est multiple et discontinu, les Vous, ainsi se forment, sur des racines millénaires ou éphémères.

“Je suis de vous” est la seule expression pour dire je ne suis ni étrange ni étranger, ni “غرىب” ni “براني” Gharib et Barrani.

En effet le mot Gharib signifie aussi bien l’étrange que le celui qui est parti, on dira il est Gharib, pour dire il est étrange et aussi étranger, dans l’exil.

Ainsi l’expression “Je suis de vous” se retrouve beaucoup dans les poèmes à transmission orale, repris dans le terroir par les chanteurs populaires de Rai, dans les chansons Rai, l’expression “ana menkoum” “انني منكم” se retrouve souvent dans de longues complaintes, sur le rejet, la trahison, et l’indifférence.

Vous avez aimé le texte ? Alors laissez un commentaire juste au-dessous ↓

commentaires

4 réflexions au sujet de “Je suis de vous”

Laisser un commentaire